AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il fait sombre ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin
Arrivé(e) le : 18/03/2016
Aventures vécues : 9
Zone : Forêt de Nirina
Tranche d'âge : 15-17 ans
Talents : Agilité/escalade & vol à la tire

Suivi du personnage
Découvertes et sac à dos:
Rencontres:
Microraptor
MessageSujet: Il fait sombre ici   Jeu 7 Avr - 21:41

Déplacement depuis les Plaines Herbeuses
Automne jour 1 - nuit


“Allons-y, Microbe !”

Ugh, commentSam m’a appelé là ? Je vais lui en donner moi, des microbes. Elle a pt’êt des grandes jambes, mais on verra bien si ça va l’aider quand elle devra se faufiler quelque part, hein ... Enfin, si on devra se faufiler quelque part un jour. Elle se met directement en route, comme si c’était elle qui en avait eu l’idée, pf. Je la suis et je la dépasse, ok, avec un peu de mal parce que mes foulées n’ont pas la même taille que les siennes.

“Ah, attends.”

Ha, pas pour la peine non, je l’attends pas, elle aura qu’à accélérer pour me rejoindre. Je jette quand même un oeil derrière moi pour voir ce qu’elle fait, et je la vois ramasser son panda-lapin et le mettre dans son sac avant de sprinter pour me rejoindre. Le chewing-gum doué de conscience me suit sur ses petites pattes. Je tends les bras vers lui pour lui proposer de le porter, mais môsieur tourne la tête (qui est en fait ... l’entièreté de son corps) avec un air pète plus haut que son ... postérieur et s’éloigne de quelques pas.

“Ah bah d’accord, si monsieur veut marcher, qu’il marche, désolée de vouloir aider.”

Décidément, tout le monde cherche à me contrarier dans ce monde. Urgh ...

On arrive en vue de la forêt. Put... rée, qu’il fait sombre ici. Mais au moins le vent ne souffle pas. Je repère un chemin en terre battue et je le suis, jusqu’à ce qu’on soit assez profondément dans la forêt à mon goût. C’est qu’on y voit vraiment rien ... Je manque même de trébucher dans Monsieur Chewing-gum, qui m’envoie un regard haineux en retour, quand bien même je m’excuse. Quel sale caractère celui-là ...

Je m’arrête au pied d’un énorme arbre en bâillant. C’est que je piquerais bien un somme, moi, mais ... Si je dors, est-ce que ça ne va pas me faire sortir du coma ou du trip sous acide; ou bien ça me fera plonger dans un autre univers ... ? C’est pas que j’ai pas envie de retourner à la réalité, c’est juste que ... Bah en fait si, j’ai l’impression d’être ... Bien, ici. Mieux que dans la vie réelle, même si je ne m’en souviens pas, c’est bizarre ... Un effet secondaire de la drogue, sûrement.

C’est qu’il a beau ne pas y avoir de vent ici, il fait quand même frisquet, et puis ce noir ... Brrr j’ai une drôle d’impression d’être observée ... Ah, j’espère que tout ceci ne va pas virer en cauchemar ou en bad trip. Je ramasse quelques brindilles pour faire un feu avant de me rendre compte qu’en fait ... Je sais absolument pas comment faire un feu. Je me retourne vers Grandes-Jambes.

“Euh ... Alors je m’étais dit qu’on se ferait bien un feu pour s’éclairer et se réchauffer mais le problème c’est que ... je sais pas comment on fait ... T’as une idée ?”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Arrivé(e) le : 19/03/2016
Aventures vécues : 14
Zone : Forêt de Nirina.
Tranche d'âge : 17-21 ans.
Talents : Feu de camp - Dessin.

Suivi du personnage
Découvertes et sac à dos:
Rencontres:
Samantha
MessageSujet: Re: Il fait sombre ici   Mer 13 Avr - 22:41

Sam et ses longues jambes rejoignirent rapidement sa petite amie aux pointes rouges. Mais comme Microraptor avait décidément l'air très déterminée, elle décida de la laisser en tête de file et marcha à sa suite d'un pas guilleret, écartant de temps à autre les hautes herbes humides du revers de la main. Étrangement, la grande brune se sentait plutôt bien pour quelqu'un qui vient de se réveiller au milieu de nulle part sans aucune idée de ce qui a pu lui arriver. Très pleine pour une mémoire si vide. Et pourtant, tandis qu'elle inspirait profondément l'air du soir, légèrement piquant de froid, Sam ne ressentait que de la satisfaction. Et un festival de curiosité.

D'abord, comment était-elle arrivée là ? Et quel était ce ? Alors qu'elle s'approchait du couvert des arbres à la suite de sa nouvelle amie, la jeune femme s'interrogeait également sur l'identité de cette dernière. Elle l'avait vue regarder une carte de jeu sortie de son sac avant de lui donner son nom, donc elle ne devait pas avoir plus d'idée que Sam elle-même sur ce sujet là... Ou peut-être que si ? La jeune femme nota intérieurement qu'elle devrait lui poser la question.
Les deux filles s'enfoncèrent dans la forêt : aussitôt, la luminosité baissa, ce que Sam trouva assez lugubre. Pas qu'elle soit effrayée, non, mais quand même. Elle songea soudain qu'on aurait vachement dit le début d'un film d'horreur, cette histoire - ah, elle s'était déjà fait cette réflexion, d'ailleurs. Cela n'augurait rien de bon. Lorsque Microraptor s'arrêta au pied d'un gros arbre, Sam ne put s'empêcher de lancer des regards suspicieux aux alentours. C'était curieux. Pas un chant d'oiseau, pas un promeneur solitaire. Y avait-il seulement d'autres humains qu'elles à des kilomètres à la ronde ?
Les pensées de la jeune femme éclatèrent comme des bulles de savon lorsque sa camarade se tourna soudain vers elle :

« Euh... Alors je m’étais dit qu’on se ferait bien un feu pour s’éclairer et se réchauffer mais le problème c’est que... je sais pas comment on fait... T’as une idée ? »

Sam battit des cils. Franchement. Plongée dans des réflexions contemplatives, elle n'avait pas prêté attention aux priorités techniques de leur situation. Bravo ! Microraptor avait raison, l'important dans l'immédiat était de faire un feu pour éloigner les créatures hostiles qui pourraient s'en prendre à elles - s'il y en avait seulement - et de trouver à boire et à manger. Parce qu'à moins qu'un hélico ne débarque pour les tirer de là, il semblait bien que les deux filles allaient devoir survivre seules dans la nature un petit moment.
Cela aurait pu être effrayant. Sam trouvait plutôt l'idée excitante : en soi, c'était un peu comme du camping sauvage ! De l'aventure, à fortiri. Et puis, aucun alien fou n'avait encore débarqué pour les dévorer, alors leur situation avait du bon. La brune passa en position contemplative, une main sur le menton et l'air profondément concentrée, produisant un "hmmm" songeur. Elle chercha à se souvenir si elle avait lu des livres sur le sujet. Puis elle se redressa et, l'air un peu trop optimiste, déclara franchement :

« Auuucune idée. Doit falloir frotter des bâtons ou un truc comme ça... en attendant, faut trouver du bois. On fera pas de feu sans bois. »

Ceci étant dit, elle posa son sac entre les racines de l'arbre, et intima au lapin dont la tête en dépassait toujours de ne pas bouger - même si elle n'était pas certaine qu'il comprenne ce qu'elle disait.

« Pas bouger, daïquiri. Micro, je vais chercher par là, on s'éloigne pas trop ok ? Te fais pas bouffer ce serait con. »

Elle retroussa ses manches et s'éloigna d'un pas décidé vers les buissons les plus proches, et se mit à fouiller par terre, à la recherche de petit-bois dans le tapis de feuilles mortes.

« Prends des branches mortes, ce sera mieux ! Faut que ce soit sec ! » Ajouta-t-elle d'une voix assez forte pour porter jusqu'à sa coéquipière.

Il faisait noir désormais, et le sol était humide, ce qui ne facilitait pas la tâche de Sam. La jeune femme finit cependant par dégoter un assez grand volume de sciure et de mousse sèches qu'elle ramena précautionneusement entre ses mains. Au pied de l'arbre, elle s'accroupit entre le lapin bourré et la boule de chewing-gum et commença machinalement à récupérer des pierres qu'elle agença en nid autour du petit-bois. Le geste, familier, la fit s'arrêter une seconde pour contempler ses mains. Puis elle haussa les épaules et poursuivit son oeuvre. Celle-ci achevée, Sam releva la tête. Il me faut une planche... et un bâton... La jeune femme se releva et, penchée vers le sol en retenant les mèches brunes qui lui gênaient la vue, elle se mit en quête d'un bâton assez long et épais. Ce faisant, elle chercha à entendre Microraptor : elle ne la voyait pas et ça aurait été vachement con de perdre le seul être humain du coin, m'voyez. Un partenaire, ça pouvait être vachement utile pour survivre contre des aliens fous.

« Microoobe, t'es toujours là ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Arrivé(e) le : 18/03/2016
Aventures vécues : 9
Zone : Forêt de Nirina
Tranche d'âge : 15-17 ans
Talents : Agilité/escalade & vol à la tire

Suivi du personnage
Découvertes et sac à dos:
Rencontres:
Microraptor
MessageSujet: Re: Il fait sombre ici   Mar 26 Avr - 10:48


Sam semble approuver mon idée de faire un feu, heureusement que je suis là pour le proposer enfin, parce que sinon je sais pas si elle y aurait pensé. Un vent qui se glisse entre les branches me fait frissonner, c’est qu’il fait très chaud ici non plus ... J’ai l’impression d’entendre un bruit bizarre et je me retourne en sursautant, ça doit être les feuilles qui bruissent mais je suis pas convaincue ... Enfin, si on est dans un rêve ou quoi, il paraît qu’il suffit d’être convaincu de quelque chose pour que ça se passe bien, donc autant essayer ...

Il n’y a pas de monstres dans la forêt. Il n’y a pas de monstre dans la forêt. Il n’y a pas de monstre dans la forêt.

Ca marche pas.

Je scrute les bois mais tout ce que je vois c’est des arbres, des arbres, et encore des arbres ... Mais qu’est-ce qu’il y a derrière les arbres ? Je commence à devenir nerveuse.

Il n’y a pas de monstres dans la forêt.

“Auuucune idée. Doit falloir frotter des bâtons ou un truc comme ça... en attendant, faut trouver du bois. On fera pas de feu sans bois.”

La voix de Sam derrière mon dos me fait sursauter à nouveau, punaise elle m’a vraiment fait peur ! Je hoche la tête vivement pour lui montrer que j’ai compris, puis je la vois déposer son sac avec la bestiole au pied d’un grand chêne. Je regarde la lapin gesticuler en me demandant si les animaux sauvages par ici ressemblent tous à ça ...

“Micro, je vais chercher par là, on s'éloigne pas trop ok ? Te fais pas bouffer ce serait con.”

J’accueille la remarque avec un sourire et je réponds du tac au tac :

“Et toi essaye de pas te cogner dans une branche !”

Puis je pars de mon côté, le Chewing-gum parlant sur mes talons et dont la présence me rassure un peu, même si je ne suis pas trop sûre de ce qu’il pourrait faire pour me protéger à part dessiner sur la tronche des méchants ... Au pire, je peux le lancer, ça doit faire mal de se ramasser une boule comme ça dans la gueule.

J’entends la voix de Sam qui résonne un peu plus loin alors que je me baisse pour ramasser une longue branche.

“Prends des branches mortes, ce sera mieux ! Faut que ce soit sec !”

“Reçu cinq sur cinq !”

Je ramasse toutes les branches que je trouve tandis que le chewing gum ne fait absolument rien pour m’aider, mais en même temps qu’est-ce qu’il va porter avec les toutes petites mains qu’il a ... il n’a même pas de doigts ... mais ... comment peut-il tenir ce marqueur alors ? ... oh d’accord il enroule son bras autour. Mais alors c’est plutôt ... un genre de tentacule non ?

Bref, on est là pour chercher du bois, pas pour discuter de l’anatomie des chewing-gum.

Une fois que je suis satisfaite de tout le bois que j’ai ramassé, je me rends compte que je me suis quand même fort éloignée de notre camp de fortune. Je me retourne. Merde, c’est par où déjà ? Je sens les branches des arbres qui m’oppressent, j’ai l’impression qu’elle veulent m’attraper ...

Il n’y a pas de monstres dans la forêt. Il n’y a pas de monstres dans la forêt.

Mûe par un étrange instinct de survie, je baisse la tête pour regarder le sol et y voit des traces de pas : les miennes, plus celles du chewing-gum. Je les suis, ça part dans tous les sens, mais au moins comme ça je suis sûre d’arriver à bon port. Je finis par apercevoir Sam de derrière un buisson qui a arrangé un cercle de pierre au pied du chêne.

“Microoobe, t'es toujours là ?”

Pf, encore ce surnom ... Elle ne semble pas me voir en tous cas ... heheh j’ai une idée ...

Je me retourne vers le chewing-gum et lui fait signe de se taire, même si je suis pas trop sûre qu’il comprenne, puis je m’accroupis et je contourne les buissons aussi discrètement que je le peux, sans faire de bruit, jusqu’à me retrouver derrière le chêne. De là, je vois Sam assise de dos et m’approche sur la pointe des pieds jusqu’à être juste derrière elle et ...

“BOUH !”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé(e) le : 10/03/2016
Aventures vécues : 22
Pokémons sauvages
MessageSujet: Re: Il fait sombre ici   Dim 1 Mai - 0:10





Bouh à toi aussi ! Te fais la petite araignée qui descend sur ton épaule, Micro'. D'ailleurs, dans le noir vous ne les voyez peut-être pas mais il y a des fils un peu partout près de vous. Un petit groupe d'araignées règnent en reines sur ce lieu et les arbres sont remplit de toiles que vous distinguez difficilement. Le bras droit de Samantha est déjà pris au piège dans un des fils collant et transparent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il fait sombre ici   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il fait sombre ici
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» O.o Qu'il fait sombre !
» Deux bouteilles et une rue sombre.
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 3
» QUE FAIT L'ETAT?
» Une ruelle sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Redemption :: Partie Ouest :: Orée de la Forêt-
Sauter vers: