AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nocebo - Finie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin
Arrivé(e) le : 02/04/2016
Aventures vécues : 17
Zone : Orée de la forêt
Tranche d'âge : 18-23
Talents : Course, mémoire photographique

Suivi du personnage
Découvertes et sac à dos:
Rencontres:
avatar
Nocebo
MessageSujet: Nocebo - Finie   Dim 3 Avr - 2:51



Présentes-le



Pseudonyme  Nocebo
Tranche d'âge  18-23 ans

Talent(s) ?  Mémoire visuelle photographique, presque parfaite. Course de vitesse. 
Poches  Une plaquette de pilules jaunes, sans nom pour indiquer de quel m
édicament il sagit. Une pellicule argentique.

Nocebo

« Tout peut arriver si on y croit assez fort. »


C’est une pensée magique, pas rationnelle pour deux sous. La science, elle, nous apprend que les phénomènes ont une cause, que le monde est gouverné par des lois logiques et nécessaires. Pourtant, par une succession d’effets secondaires, une telle pensée peut conduire le patient à des effets réels. Le malade guérit à l'aide d'un faux traitement parce qu’il est persuadé qu’il marche, et la personne confiante en ses capacités crée elle-même les conditions de sa réussite. 


On appelle ce phénomène, l’effet Placebo.


-------------------------------------------------------
 
Nocebo, il y a peu de chances pour qu’il vous intéresse de prime abord. C’est un adulte tout juste sorti de l’enfance, ou un gamin trop vite muri, bref, tout ce qui rentre dans la catégorie « jeune » qui caractérise cette génération d’adolescents éternels sur lesquels vous seriez bien en mal de mettre un âge. A proprement parler, il n’a pas de charisme. Il s’agit d’une personne discrète, habituée à se fondre dans la foule, aimant le silence, la solitude. Ce genre de personne qui met légèrement mal à l’aise parce qu’elle se suffit à elle-même. Ou se suffisait.
 
On note chez lui un caractère perfectionniste, un attachement à l’ordre, un goût pour le confort et une certaine froideur. Il est intellectuel, pas de doute là-dessus. Distrait quand quelque chose ne l’intéresse pas, intensément concentré lorsque c’est le cas. Il n’a pas que le physique du rat de bibliothèque : il adore les livres et est plutôt introverti. Il sait ce qu’il veut. Confiant dans ses connaissances, dans sa capacité à trouver des solutions aux problèmes en restant dans les clous. C’est un type rigoureux et sérieux, terriblement ennuyeux car dépourvu de passion. Lorsqu’on est peu regardant, on peut se surprendre à l’apprécier car il semble fiable et prévisible. Mais de là à l’aimer…
 
Il a toujours une explication à tout, est pointilleux, persuadé d’avoir raison et aimant avoir le dernier mot. En général, il est rarement populaire lorsqu’il arrive quelque part, et tend à attirer des gens semblables à lui, sans originalité, qui se satisfont de contacts superficiels. On ne l’aime pas, on ne le déteste pas. Il indiffère. Mais il n’est pas prêt à se laisser marginaliser.
 
On peut encore lire en lui son caractère naturel, comme un vernis craquelé qui menace de voler en éclats. Poli et calme, un garçon bien élevé, bien comme il faut, sans autre attrait que son sérieux et sa volonté inébranlable. On l’imagine facilement sans histoire, c’est même difficile de se dire qu’il s’agissait d’une vraie personne comme vous, et pas de l’anonyme qu’on croise dans le métro et dans l’ascenseur, celui qui n’est là que pour animer le décor ou pour vous énerver à bloquer l’accès à la porte lorsque vous êtes déjà en retard. Soyez rassurés car si vous vous souciez peu de son destin, cela n’égale pas l’indifférence abyssale qu’il vous marque. Il faut des circonstances particulières pour que vous apparaissiez en relief dans ce monde plat qui fait son quotidien et qu’il daigne sortir des mondanités d’usage. Ah, il est poli, je l’ai déjà dit : il saura très bien vous saluer d’un signe de tête, et faire ce qu’on attend de lui en fonction des circonstances. 
 
Mais au-delà de l’envie d’éviter l’ennui de conflits fatigants, il est avant tout utilitariste. Il se targue d’une pensée rationnelle, scientifique. Il se fixe des buts, et il les atteint. C’est aussi simple que ça. Nocebo aime les chiffres parce qu’ils sont fidèles, contrôlables. Et parfois, il traite les gens de la même manière. Ce n’est pas vraiment sa faute, c’est une question de logique, même si son monde est un peu froid, un peu triste. Il n’est pas spécialement égoïste, ni dépourvu d’empathie. Il est juste rationnel, organisé, capable de faire le tri entre pensée et sentiments.
 
Enfin, c’est ce qu’il souhaite. Cette logique qui compartimente son esprit, qui régit son mental avec une efficacité presque despotique, qui le mène au bord du cynisme et du nihilisme, cette logique n’est pas capable de tout expliquer.
 
Elle n’explique pas la méfiance maladive que lui inspirent les autres, ni l’ambition démesurée qui brûle en lui de les diriger. Elle n’explique pas la peur qui le saisit parfois sans raison, serrant sa gorge et rendant ses mains moites. Elle n’explique pas le désespoir lancinant et le sentiment d’échec, et cette certitude : cette fois, cette fois, il faut réussir. A tout prix.
 
 
« Tout peut arriver si on y croit assez fort. »
C’est une pensée magique, bonne pour les enfants dont on bourre le crâne de rêves inaccessibles. Pourtant, une telle conviction aveugle peut produire des effets réels.
 
 
On appelle ce phénomène, l’effet Placebo.

 
Un grand échalas dans un grand imperméable jaune, encore humide. La capuche rabattue lui donne l’air juvénile. En dessous, yeux noisette encore fermés, des yeux dont l’éclat s’éteint derrière le verre des lunettes. Lunettes qui ont glissé, tombées au sol, leur mince monture un peu tordue, à côté de lui. Sur son nez, elles habillent sa figure dénuée de charme d’un air distrait et intellectuel. Il a un long nez, un visage allongé, des lèvres pincées. Recroquevillé sur lui-même, on le croirait vulnérable, mais la ligne dure des lunettes carrées accentue l’angle volontaire de sa mâchoire. Bien sûr pour le moment il dort, et il est difficile de lire quoi que ce soit dans cette forme affalée, ce point jaune vif qui détonne dans cet environnement sauvage. On devine d’autres vêtements en dessous, un polo vert et blanc, un pantalon beige doté de poches profondes, des tennis de sport. Sous les vêtements, son genou droit est éraflé, et sa jambe couverte de quelques bleus comme s’il s’était cogné. Soulevez la capuche, et vous trouverez des cheveux courts et bruns qui se hérissent sur le dessus du crâne. Franchement, son physique n’a rien d’exceptionnel. Des gars comme lui, vous en avez vu des centaines. Vous l’oublierez ci-tôt qu’il aura tourné le coin de la rue.
 
 
Excepté qu’il n’y a pas de rue. Le jeune homme est endormi, inconscient, et, si banal soit-il, rien ne pourra l’arracher à l’aventure qui l’attend.



 


Présentes-toi

Pseudonyme  Nocebo me va bien.
Âge  26 ans
Loisirs  RP, escrime médiévale et autres reconstitutions normandes du XXIeme siècle, scénarii, passion pour les animaux, goût pour la culture pop/geek en général, les jeux vidéos etc... Dessiner est mon métier.

Pouvons-nous rendre l'histoire de votre personnage trash ?    Il est là pour ça, non ?
Quel est la personne sur votre avatar ?  Furuichi, tiré de l'anime Xam'd Lost Memories
Comment avez-vous découvert le forum ?  Sur l'écran de Risu à qui je rendais visite





_________________
Signature temporaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Arrivé(e) le : 10/03/2016
Aventures vécues : 110
avatar
Ausrae
MessageSujet: Re: Nocebo - Finie   Dim 3 Avr - 21:29


Nocebo



Psykokwak
Caractère →"mal à la tête" voilà ce que semble exprimer à chaque instant ce psykokwak. Pas capable d'aligner deux pas, et à la vision un peu trouble, il semble perdu dans cet univers qu'il ne maîtrise pas : Il est souvent absent et dans son monde. Et pourtant, lors de ses rares moments de lucidité, il deviendra un allier de taille et un atout pour les combats. Aurez-vous la patience de le supporter ? Cela reste à prédire.
Level → 5
Attaque 1 → Griffe
Attaque 2 → Tourniquet
Attaque 3 →Mimi-queue
Attaque 4 →

“Ouvre les yeux, Nocebo.”
Doucement tu ouvres les paupières mais les refermes bien vite aveuglé par les rayons du soleil. Et la voix continue à jouer dans ton esprit sans que tu ne sentes une présence près de toi.
Tu es encore engourdi comme si tu avais fais une mauvaise chute, mais surtout tu aimerais dormir.
“Regarde autour de toi. Tu es tombé dans un nouveau monde. Tes péchés, tes erreurs, tout est oublié. “
Elle rigole et tu as envie d’étriper cet esprit inconnu. De quelles erreurs parle-t-elle ? Tu n’as jamais…. C’est à ce moment là que tu te rends compte. Tu ne sais pas de quelles erreurs l’esprit parle car tu ne te souviens de rien. Tu te redresses d’un coup sec et ouvre les yeux.
Ah maintenant tu m’écoutes ? Je t’ai laissé un petit cadeau. Prends en soin. Et surtout, fais attention à toi.”
Petit à petit cette présence dans ta tête semble s’en aller te soulageant instantanément. Tu regardes autour de toi, perdu. Gauche, droite, tu ne reconnais rien. Ta tête te fait encore un peu souffrir et ton regard se dirige vers le sol. C’est à cet instant que tu découvres un sac avec quelques objets dedans mais ce n’est pas tout. Un petit être est endormi sur l’herbe. Un pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-redemption.forumactif.org
 
Nocebo - Finie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]
» Andalucia [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Redemption :: Les premières pages de l'histoire :: Cartes dresseurs :: Dresseurs-
Sauter vers: